HOSPITALITé

 


Notre structure est composée de chambres avec salle de bain et d'une cuisine où les hotespeuvent prendre leurs repas.

C'est un point idéal de départ pour visiter ce coin caractéristique de la Maremma.

Pour mieux connaitre notre teritoire et son histoire nous vous proposons les itinéraires suivants, auxquels nous pourrons vous conduire:

 

ITINERAIRES ETRUSQUES

 

SATURNIA

 

Le premier site étrusque le plus proche de che nous est celui del "Puntone", à 4 Km. de Saturnia.

Il s'agit d'une quinzaine de tombes édifiées avec de grandes pierres et couvertes avec de la terre de manière à ressembler à des tumulus. Leurs structure est simple: un " dromos" ou couloir, introduit à une ou deux chambres où étaient déposés les morts. Elles remontent au VII siècle a.J.C. et leurs particularité, par rapport aux autres des alentours, est qu'elles ne sont pas creusées dans la pierre mais construites à l'extérieur.

 

GHIACCIO FORTE

 

A 16 Km de Saturnia, il se trouve sur une colline d'où l'on domine laplaine jusqu'à la mer.

Fondé par les Etrusques après la destruction de Caletra ( l'actuelle Marsiliana) par Vulci (    ), le site a été abandonné définitivementaprès la conquete romaine (280 a.C.). Aujourd'hui il n'y reste que quelques fondements de maisons et des pierres qui indiquent la porte Nord et Sud de la ville. Les intéressants repères archéologiques trouvés lors des fouilles sont au musée de Scansano, à une dizaine de kilomètres d'ici.

 

POGGIO BUCO

 

A 15 km. de Saturnia, c'est peut-etre le siège de l'ancienne Statonia. Il se trouve sur un rocher en tuf et à ses pieds coule le Fiora, qui au temps des Etrusques était navigable.

Ses  tombes sont creusées dans le tuf, mais presque abandonnées dans la campagne, quelques-unes ne sont pas visitables. Toutefois il y en a de très belles. Leur structure dite " a camera" rappelle celle de la mison étrusque avec une pièce d'entréeet une autre qui servait pour la déposition des morts.

Les repères qu'on a trouvéssont dans lemusée de Saturnia et Pitigliano.

 

PITIGLIANO

 

Il est à 22 Km de Saturnia: Situé sur un rocher tufacé, il suscite de l'impression au voyageur qui le voit pour la première fois. Ici il faut visiter le parc archéologique étrusque en plain air, avec des tombes " a camera" et une " rue cave" creusée par les étrusques.

Mais il ne faut pas manquer le musée, dans le chateau de la ville, où sont exposés de nombreux repères trouvés dans la zone.

 

SOVANA

 

C'est un ancien village assez bien restructuré et la visite en vaut la peine. La cathédrale remonte au                  . Elle a été édifiée avec des pièces d'origine longobarde et meme antérieures, comme la porte d'entrée et les chapitaux des colonne à l'intérieur, qui diffèrent l'un de l'autre.

Remarquable est aussi l'église de Sainte-Marie dans la place principale du village.

Les tombes étrusques ici sont un peu partout: Mais les sites les plus intéressants sont celui de Poggio Felceto avec les tombes Ildebranda, Pola, dei Demoni Alati et le " rues creusées"  dans le tuf; et celui de Sopraripa avec la tombe de la Syrène et beaucoup d'autres " a camera" ou " a dado".

Les tombes Ildebranda et Pola, II siècle a.J.C. appartiennent à la période ellenistique. En effet elle ont été construites en imitant les temples grecs.Elles sont unique dans leur gendre et on n'en connait pas d'autres pareilles.

Un discours à part méritent les "rues creusées". Aujourd'hui l'interpretation qu'on donne est qu'elles sont bien sur une voie de communication, mais aussi un lieu sacré. En effet elles ont de nombreux symbols réligieux  et on a trouvé aussi beaucoup d'objets votives.

Mais pour mieux comprendre les tombes et les rues creusées, il faut connaitre la réligion des Etrusques.

 

LA RELIGION DES ETRUSQUES

 

Leur déesse principale était  "LA MERE TERRE" et les pretres ou "aruspices" en lisait la volonté dans le souffle du vent, le lever ou le coucher du soleil, les pluies, le vol des oiseaux, les entrailles des animaux et tout signe terrestre ou celeste.

Ils pensaient que l'ame, qu'ils ressemblaient au souffle vital, après la mort se réunissait avec 2LA MERE TERRE" , d'où elle venait.C'est por cette raison qu'ils avaient un culte sacré pour les morts et que leurs tombes ressemblaient aux maisons et leurs "cimitières" aux villages des  vivants avec leurs maisons et leurs rues : les rues creusées justement, qui pénétraient dans la "MERE TERRE" et où les Etrusques se sentaient plus proches d'elle et ils allaient "prier" et offrir leurs hommages.

Il ne faut pas oublier de voir les tombes  dites" à colombage "

 parce qu'elles ressemblent à des nid de colombes et où on mettaient peut-etre les cendre des pauvres.

 

e

TOMBE ETRUSQUE "DEL PUNTONE" PRES DE SATURNIA 

 ANPHORES ETRUSQUES TROUVEES A GHIACCIO FORTE

 TOMBE ETRUSQUE DE POGGIO BUCO

 LA TOMBE " ILDEBRANDA" A SOVANA